Climat : D’ici 2030 une mini période glacière pourrait toucher la planète

Les prévisions concernant le climat mondial sont de plus en plus nombreuses mais aussi de plus en plus précises à mesure que les connaissances des météorologues et des scientifiques progressent.

À ce propos, des chercheurs de l’Université de Northumbria à Newcastle estiment que l’hémisphère Nord de notre planète devrait connaitre une mini période glacière d’ici à 2030.

possible mini periode glaciere 2030

Selon cette nouvelle étude, d’ici à peine 15 ans, la totalité de l’hémisphère Nord et donc la France, devrait connaître une petite période glacière faite d’hivers particulièrement rigoureux.

Les lacs et les fleuves comme la célèbre Tamise pourraient geler pendant des semaines et l’activité solaire chuter de près de 60%.

S’il est très souvent question de réchauffement climatique et notamment à l’occasion de périodes de forte canicule comme celle que nous venons de connaitre, il semblerait que les bouleversements climatiques des prochaines dizaines d’années, passent d’abord par une période de fort refroidissement assortie de dramatiques chutes de températures.

Des calculs plus précis

C’est après avoir mis au point de nouveaux modèles relatifs au cycle du soleil, que les chercheurs de la Northumbira ont semble t-il pu mettre en évidence des prévisions météorologiques beaucoup plus précises en ce qui concerne son activité et tous les phénomènes qui en dépendent.

Dans la mesure ou le soleil possède une activité propre avec des éruptions et des courants magnétiques à sa surface, il semblerait que deux de ces courants arrivent à leur apogée mais chacun d’un côté opposé de l’astre.

Ces activités simultanées devraient créer au moins de fortes perturbations voir même s’annuler entre elles. C’est cette convergence qui fera chuter l’activité solaire de plus de moitié et les températures avec elle.

Un Maunder Minimum

Si ces prévisions devaient s’avérer justes, les conditions seraient alors réunies pour créer un nouveau Maunder Minimum ou petit age de glace.

La planète Terre a déjà connu une telle période entre 1646 et 1715, époque pendant laquelle le fleuve Tamise était resté gelé pendant près de 7 semaines à tel point que chacun pouvait y circuler sans crainte. Le professeur Valentina Zharkova résume l’étude ainsi :

« Durant un cycle solaire (11 ans), les vagues fluctuent entre les hémisphères nord et sud. En combinant les deux vagues ensemble et en les comparant aux données réelles pour le cycle actuel, nous avons constaté que nos prévisions ont montré une exactitude de 97%. »

Selon vous, comment les êtres humains que nous sommes devenus, comment nos technologies ainsi que nos infrastructures vont-elles pouvoir s’adapter à des telles conditions climatiques, surtout si elles devaient durer plusieurs années ?


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !