La cigarette pourrait-elle rendre schizophrène ?

Fumer, c’est faire prendre des risques à son corps, le mieux est de ne jamais commencer d’ailleurs les études ne manquent pas à ce sujet.

En voici une supplémentaire qui semble vouloir démontrer que l’absorption de nicotine à haute dose entraînerait une augmentation significative des risques de développement de troubles psychotiques.

fumer pourrait rendre schizophrene

Tabac et nicotine perturbent le corps humain

Une nouvelle étude médicale (d’autres sont déjà appelées à suivre) tendrait à démontrer qu’il pourrait exister un lien entre la quantité de nicotine absorbée et le développement de troubles psychotiques chez un fumeur.

Si la communauté scientifique s’accorde déjà sur le fait que le tabagisme et plus spécialement la nicotine sont des perturbateurs particulièrement importants des traitements médicamenteux nécessaires au contrôle des troubles psychotiques, les chercheurs du King’s College de Londres ont choisi d’aller encore plus loin en comparant les résultats de plus de 60 études expertises d’ores et déjà réalisées sur le sujet.

Il faudrait donc ajouter aux risques accrus d’asthme, de bronchites chroniques, de maladies cardio-vasculaires, d’allergies et de cancers, celui non négligeable de développer un trouble psychotique plus ou moins important comme la schizophrénie.

Dopamine et schizophrénie

Un accroissement extrême du taux de nicotine dans le sang coordonne un pic de dopamine, celui pourrait être à l’origine de désordres schizophréniques.

Deux faits sont à l’origine de ce début de constatation.

D’une part la proportion significative des patients présentant leur première crise psychotique et qui sont à 57% fumeurs. À l’inverse les patients déclarés affichent trois fois plus de risques de commencer la cigarette que les autres.

D’autre part, après avoir passé en revue et réuni toutes les données de 61 études sur le sujet, menées sur 273 000 non fumeurs et 15 000 fumeurs, il apparaît que le tabagisme pourrait faire partie des facteurs aggravants liés aux risques de développement d’une maladie mentale comme la schizophrénie.

Cependant et pour le moment, il est impossible de faire un lien direct entre le fait de fumer et celui de déclarer un épisode schizophrène. Cette maladie reste un sujet délicat et compliqué pour le déclenchement duquel de nombreux facteurs entrent en jeu.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !