Des chercheurs français redonnent la parole aux muets grâce à un synthétiseur vocal

Ce dispositif développé par des chercheurs du CNSR et de l'Inserm est capable de faire parler les personnes muettes par une voix de synthèse. Celle-ci épelle en temps réel les mots articulés "silencieusement".

Dans une publication dans la revue PLOS Computational Biology, des chercheurs du Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) parlent de leur dispositif innovant qui redonne espoir aux muets.

Ce synthétiseur vocal peut servir de voix aux personnes n’émettant aucun son, et ce, juste à partir des mouvements de la langue, des lèvres et de la mâchoire. Ceux-ci sont décodés par des capteurs et un algorithme d’apprentissage automatique.

Cet appareil est fort semblable au dispositif de communication de l’astrophysicien britannique Stephen Hawking. Atteint d’une sclérose latérale amyotrophique, une maladie qui le prive de la totalité de ses mouvements, le scientifique arrive tout de même à communiquer grâce à un système de synthèse vocal développé par la société Intel. Ce dernier détecte les contractions des muscles de sa joue, mais est aussi capable de se servir de la reconnaissance faciale d’autres mouvements du visage.

Le dispositif mis au point par les chercheurs français a ses particularités et permet une communication en temps réel, alors que le système de Hawking permet de retranscrire environ cinq mots par minute. Par ailleurs, ils comptent désormais aller plus loin en concevant une interface qui ferait directement le lien entre le cerveau de la personne et la machine.

“L’objectif, à terme, est de reconstruire la parole en temps réel, mais cette fois-ci à partir de l’activité cérébrale”

En d’autres termes, le dispositif pourra deviner directement ce que veut dire l’utilisateur sur la base de sa pensée.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !