Ce pays vient de bannir tous les sites de contenus pornographiques

Sale temps aux Philippines pour les accros au porno. Du moins, pour ceux qui en consomment sur internet. Le gouvernement philippin vient en effet de bloquer à ses citoyens l’accès aux sites de contenus pornographiques.

Pornhub, Xvidos, YouPorn et compagnie ne sont plus accessibles aux Philippines. Pour se justifier, les autorités avancent que le bienfondé de cette mesure repose sur la lutte contre la pornographie infantile. Depuis un PC, un smartphone, une tablette ou tout type de support, les Philippins qui se rendent désormais sur ces sites sont accueillis par le message suivant :

« Ce site a été bloqué sur instruction du gouvernement philippin en vertu de la loi 9775 de la République ou loi sur la pornographie infantile »

Cette mesure est également un coup dur pour les sites de streaming porno car, les Philippins font partie des plus gros consommateurs au monde. La décision du gouvernement vient d’ailleurs à un moment qui ne tient peut-être pas du hasard.

Il y a quelques jours, Pornhub dévoilait ses statistiques annuelles concernant les visites de son site web. On apprenait ainsi qu’en 2016, les Philippines venaient en tête du palmarès des pays où les internautes passent le plus de temps sur le site, devant l’Afrique du Sud et les États-Unis. Ce n’est pas une nouveauté puisque le pays occupe cette position depuis 2014. Pour ce qui est du classement en termes de nombre de visites, il vient en 14e position.

L’application de la décision du gouvernement philippin est assurée par les fournisseurs locaux d’accès internet. Et il semble d’ailleurs qu’à l’heure actuelle, ils ne soient pas encore tous entrés dans les rangs. Ainsi, quelques Philippins chanceux peuvent encore accéder à certains sites pornographiques. Toutefois, il est difficile de prédire combien de temps cela va encore durer.

Quoi qu’il en soit, ceux qui s’y connaissent assez bien en informatique pourront compter sur des « gris-gris » de geek pour contourner cette mesure restrictive.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !