“Catherine et Liliane” expliquent pourquoi ils n’ont pas suivi Yann Barhtès sur TMC

Les comédiens Alex Lutz et Bruno Sanches incarnant respectivement Catherine et Liliane dans les sketchs éponymes diffusés sur Canal+ sont revenus sur les raisons qui les ont poussées à rester plutôt que de suivre Yann Barthès dans sa nouvelle aventure sur TMC.

 Toute l’équipe du « petit journal » a débarqué cet été sur TMC pour de nouvelles aventures très similaires qui s’expriment désormais à travers l’émission Quotidien. Alex Lutz et Bruno Sanches aka Catherine et Liliane auraient pu suivre le mouvement, mais ils ont pris la décision de continuer sur Canal+. Les deux comédiens sont revenus hier sur les raisons qui ont motivé cette décision. C’était au cours de l’émission “Le grand direct des médias” de Thomas Joubert sur Europe 1.

“On ne voulait pas partir pour une chaîne qu’on ne connaît pas”

“Partir sur TMC était un challenge que l’on n’avait pas forcément envie de relever”, a affirmé Alex Lutz. “On s’est dit qu’on allait dans une chaîne qu’on ne connaît pas. Donc, on s’est dit ‘restons dans un endroit qu’on connait’, avec une certitude de conserver une totale liberté artistique” a-t-il ajouté.

On comprend donc que pour les deux comédiens, il était surtout question de rester dans leurs repères de Canal qu’ils maitrisent bien désormais puisqu’ils y sont depuis bientôt 5 ans, et ce, malgré les risques de l’audience.

“Ça aurait été au tout début de la collaboration de Catherine et Liliane avec Yann Barthès et Laurent Bon [producteurs de Quotidien], sans doute, évidemment, on serait partis”.

Yann Barthès n’était pas super content

“Au départ ils [Yann Barthès et Laurent Bon] n’étaient pas super contents, ça n’a pas été hyper facile tout de suite”. Mais le choix des deux comédiens est assumé, et ils évoquent une dernière raison pour laquelle ils n’étaient pas vraiment motivés.

“Ce qu’on ne voulait surtout pas, c’était de n’avoir que de l’actualité. C’est ça qui me faisait surtout très peur sur une année électorale. Faire que de ça, on ne voulait pas”.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !