Carte virus Zika : Quels sont les pays les plus touchés ?

Le virus Zika s’étend rapidement à travers le monde dans ce que l’OMS qualifie de « développement explosif » et « d’urgence de santé publique de portée mondiale ».

Il touche aujourd’hui plus d’une trentaine de pays et occasionne de graves troubles neurologiques chez l’adulte ainsi que des malformations congénitales sur le fœtus.

carte-virus-zika

Développement actuel du virus Zika

Aujourd’hui présent sur un peu plus de trente pays, le virus Zika se transmet principalement par la piqûre d’un moustique tigre préalablement infecté mais pourrait également être présent dans les fluides corporels humains.

Un premier cas de transmission par voie sexuelle aurait en effet pu être constaté au Texas la semaine dernière, alors qu’un institut de recherches brésilien annonçait vendredi avoir découvert la présence du virus dans l’urine et la salive, ce qui accélérerait grandement sa transmission.

Dans 80% des cas Zika est asymptomatique. À l’inverse les symptômes déclarés seront ceux d’une grippe classique avec de la fièvre, des courbatures et des migraines.

Chez l’adulte il est susceptible d’engendrer la maladie de Guillain-Barré, une affection neurologique qui entraîne une paralysie parfois définitive. Mais c’est pour la femme enceinte que le virus Zika est le plus dangereux. Toujours selon l’OMS l’infection est « fortement suspectée » d’engendrer de graves malformations chez le fœtus et tout particulièrement des microcéphalies sévères.

Par ailleurs, la Colombie par le biais de Martha Lucia Ospina directrice de l’Institut national de la santé, vient officiellement d’annoncer les trois premiers décès liés au virus :

« Nous avons confirmé et attribué trois décès au Zika (…) les trois morts ont été précédées du syndrome de Guillain-Barré. D’autres cas vont apparaître, le monde se rend compte que le Zika est cause de mortalité. Pas très élevée, mais oui, il est cause de mortalité »

Pays les plus touchés par le virus Zika

Réalisée à partir d’informations fournies par l’OMS et le ministère de la santé une carte interactive permet de visualiser le nombre de cas jusqu’à présent certifiés par les autorités de chaque pays concerné et ce en fonction des souches ; en rouge les cas autochtones (pour lesquels le virus se développe sur place), en orange les pays où le virus est à la fois autochtone et importé et enfin en jaune, les pays pour lesquels tous les cas ont été importés.

Parmi les territoires les plus touchés se trouvent le Brésil avec plus de 1.5 millions de cas dénombrés, la Colombie avec 20 297 cas dont les trois premiers décès au monde et le Salvador avec plus de 7 000 cas jusqu’à présent.

Le Brésil affiche également la plus grande proportion de microcéphalies, cette anomalie du diamètre de la boîte crânienne dont la taille inférieure à la normale entraîne des retards dans le développement intellectuel, avec 404 cas confirmés et 3 670 en cours d’examen.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !