Cannabis : Euphorie, fringale mais aussi dépendance et crise de panique, ses effets sur le cerveau et sur le corps humain

Si le cannabis est plutôt connu pour son effet « apaisant » et sa capacité à soulager certains maux ou certaines douleurs, il est également à l’origine d’autres conséquences parfois moins connues.

Euphorie, mais aussi fringales, pertes de mémoire, d’équilibre et dépendance se succèdent chez ceux qui consomment du cannabis, avec plus ou moins d’ampleur en fonction de la fréquence et de la quantité de produit consommée.

cannabis marijuana effets

Les effets du cannabis sur le cerveau

Trop souvent considéré uniquement comme une drogue douce, le cannabis peut avoir des effets puissants sur le cerveau humain.

Pourtant, si son fonctionnement est différent de celui de l’héroïne par exemple, le principe actif contenu dans la plante de cannabis (appelée chanvre) reste quant à lui très puissant.

Le tétrahydrocannabinol autrement appelé THC, est connu pour libérer de la dopamine au moment où il atteint le cerveau et entre en contact avec les récepteurs cannabinoïdes qui s’y trouvent naturellement. De la même façon que lorsque nous mangeons quelque chose de très bon ou que nous avons des relations sexuelles, la dopamine induit un puissant sentiment de satisfaction.

L’autre composant du cannabis le cannabidiol (CBD) est lui responsable des effets thérapeutiques de la plante.

Mais ce n’est pas tout, le cannabis peut aussi vous faire perdre partiellement la mémoire, provoquer des hallucinations et une forte dépendance chez celui qui le consomme.

Enfin, la substance étant reconnue pour dilater les vaisseaux sanguins, elle déclenche le phénomène des yeux rouges quel’on reconnaît à la coloration du fond de l’œil en rouge.

effet marijuana

Les effets du cannabis sur le corps humain

Mais ce n’est pas tout. Si la puissance et la durée des effets du cannabis dépendent à la fois des individus mais aussi de la quantité de produit utilisé et de la fréquence à laquelle il est consommé, il n’en reste pas moins nécessaire d’être prudent.

Premièrement, et ce n’est pas le pire, le cannabis donne faim. En effet, le cannabis inhibe totalement la réponse du cerveau qui indique normalement la satiété. De fait, les consommateurs de cette drogue passent souvent par des moments de grand appétit.

Dans les minutes qui suivent l’inhalation, la fréquence cardiaque va elle aussi augmenter de 20 à 50 battements supplémentaires par minute. Cet effet pourra durer de 20 minutes à 3 heures après l’absorption du produit.

Le cannabis pourra également causer des pertes d’équilibre, un manque de coordination et augmenter considérablement le temps de réaction des individus.

Enfin, dans le cadre d’une utilisation excessive, le cannabis pourra créer un sentiment de panique incontrôlable et une anxiété frôlant la paranoïa.

À l’heure ou le débat de la dépénalisation du cannabis revient régulièrement dans les médias, il est important de chercher à en savoir plus sur ce produit consommé partout en France par les jeunes et une partie des adultes.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !