Cancer du Poumon : le Coca améliorerait l’efficacité de son traitement

Boire du Coca régulièrement pendant le traitement du cancer du poumon aurait pour effet d’améliorer l’efficacité du Tarceva (erlotinib), principal médicament entrant dans le cadre du traitement.

Coca-cola cancer poumon

Comme l’expliquent les scientifiques à la base de cette découverte, le degré d’efficacité du Tarceva dépend du niveau d’acidité de l’estomac (concentration de PH). Plus le pH est élevé, plus le taux d’absorption du Tarceva par l’organisme est bas. Cela signifie que le médicament a moins de chance d’être entièrement absorbé par l’organisme, ce qui limite ses pouvoirs de lutte contre le cancer.

Malheureusement, les patients sous traitement avec le Tarceva sont le plus souvent obligés de le coupler avec d’autres médicaments tels que le Prilosec ou le Nexium dans le but de réduire les brûlures d’estomac pouvant être occasionnées. Le problème, c’est que ces médicaments sont également connus pour réduire l’acidité de l’estomac.

« Le résultat du couplage de ces médicaments est que l’estomac du patient devient moins acide et moins à même d’absorber le Tarceva, ce qui rend le médicament moins efficace dans le traitement du cancer », affirme le Dr Alan Mensch, du Northwell Health’s Plainview Hospital (New York).

Quand le Soda rentre dans l’équation

Les chercheurs se sont penchés sur un moyen d’inverser le problème qui n’est rien d’autre que le taux élevé de pH dans l’estomac, le rendant alcalin. Le Dr Roelof Van Leewen et ses collègues se demandaient si boire des boissons acides comme du soda ne pourrait permettre de pallier les difficultés de traitement.

Ils ont ensuite examiné 28 patients diagnostiqués avec un cancer du poumon et qui prenaient à la fois le Tarceva et le Nexium (Esoméprazole). Ils ont demandé à ces patients de boire environ 1/4 de litre d’eau avec leurs médicaments pendant sept jours. Ensuite, ils leur ont demandé de remplacer l’eau par du Coca au cours des sept jours suivants. Des vérifications ont été faites au bout des 7e et 14e jours afin d’évaluer séparément les résultats de l’expérience.

Quel impact sur le traitement ?

Boire du Coca a entraîné une hausse significative de la biodisponibilité du Tarceva chez les patients qui prenaient aussi du Nexium. Pour ceux qui ne prenaient pas du Nexium, les impacts de la boisson étaient marginaux.

Plus précisément, les chercheurs ont constaté que le taux d’absorption du Tarceva a augmenté de 39 % chez les patients qui ont bu à la fois du Coca et du Nexium. Ce taux chez les patients qui ne prenaient pas du Nexium mais uniquement du Coca ne présentait qu’une légère hausse de 9 pour cent.

Le Roelof Van Leewen et ses collègues ont conclu que la consommation de Coca-Cola, qui ne jouit pas forcément d’une bonne réputation, est une manière de maximiser l’efficacité du Tarceva contre le cancer du poumon lorsque les patients sous traitement prennent également des médicaments anti-acides.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !