Caca : La première banque de donneurs d’excréments a ouvert aux Pays-bas

Une banque de donneurs de matières fécales vient d’ouvrir ses portes aux Pays-Bas dans l’enceinte de l’université de Leyde. On le sait peu, mais le pays compte environ 3 à 4 de ces transplantations chaque mois.

papier toilette

Une banque de donneurs de matières fécales pour sauver des vies

Au delà du cœur et d’autres organes, il est nécessaire pour certains patients de bénéficier d’une transplantation de matières fécales afin de soigner les infections à répétition dont souffrent leurs intestins.

La première banque néerlandaise de donneurs d’excréments va donc pouvoir récolter, traiter et envoyer ces substances à travers tout le pays pour traiter des patients atteints de maladies chroniques parfois développées après un traitement antibiotique.

Une bactérie appelée « Clostridium difficile » peut en effet se développer suite à un déséquilibre de la flore intestinale entraîné par la prise de certaines médicaments et créer des infections, mais aussi des diarrhées graves, des inflammations du colon et des perforations intestinales qui peuvent être mortelles.

Selon Ed Kuijper professeur en microbiologie à l’université :

« Notre banque du caca va faciliter l’accès aux transplantations de matière fécale pour les médecins et les hôpitaux du pays. (…) Pour pouvoir être donneur un candidat doit être en bonne santé, ni trop gros, ni trop maigre et avoir une bonne flore intestinale. (…) Donner ses excréments n’est pas encore bien accepté comme le don de sang, mais je pense que c’est une question d’habitude. Les donneurs offrent aux patients la possibilité d’un traitement sûr contre une maladie difficile. »

Les donneurs, anonymes et non rétribués recueilleront l’objet de leur don chez eux avant de le faire parvenir à la banque qui le transformera en un produit injectable. En effet, la transplantation de matière fécale se fait par coloscopie ou par insertion via la narine.

La greffe de matière fécale « permet de transplanter des bactéries saines, qui repeuplent les intestins et recréent une flore intestinale saine ».

À terme, cette banque pourra également permettre de développer la recherche comme par exemple autour de ce mal d’origine inconnue qu’est la maladie de Crohn.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !