Une cabine de masturbation pour « relâcher la pression » dans les rues de New York

À mi chemin entre le buzz publicitaire et la démarche scientifique, le fabricant de jouets sexuels Hot Octopuss vient d’installer une cabine d’un nouveau genre sur la célèbre 5 ème avenue du quartier de Manhattan à New York.

En effet cette ancienne cabine de téléphone est aujourd’hui pour les hommes qui souhaiteraient se masturber, osé non ?

cabines masturbation hot octopuss

39% des salariés se masturberaient sur leur lieu de travail

Le moins que l’on puisse dire c’est que la cabine promotionnelle nommée Guy-fi booth et destinée aux salariés new-yorkais fait parler d’elle.

Plantée au beau milieu d’un trottoir du centre ville de la « Big Apple », elle se présente équipée d’un rideau noir pour l’intimité, d’une chaise pliante pour le confort et d’un ordinateur portable avec connexion internet pour la motivation.

Pourquoi de la motivation? Eh bien parce cette cabine GuyFi permet aux hommes qui en ont envie de « relâcher la pression ». Comment, en usant de la masturbation. Oui Hot Octopuss a choisi pour 2016 de chouchouter les salariés stressés en leur permettant de s’adonner à un petit plaisir solitaire dans la rue au moment de leur pause déjeuner ou avant de rentrer.

Car il s’agirait pour Adam Lewis, co-fondateur de la société, avant tout d’une question de santé publique quand on sait que 39% des employés se masturbent au travail :

« Il est évident qu’un emploi de 9h à 17h dans une ville aussi bouillonnante que Manhattan est stressant tant pour le corps que pour l’esprit. Il est donc particulièrement important pour les hommes de prendre soin de leur santé afin de rester performants dans leurs taches quotidiennes, et pour cela prendre une pause et évacuer le stress reste la meilleure solution. C’est exactement notre but avec la cabine Guy-fi booth. »

Ces messieurs, dans une discrétion et une intimité toutes relatives, vont donc pouvoir se détendre et ce en quelques minutes. On peut toutefois se demander si l’envie sera plus forte que la gêne au moment de pénétrer dans la cabine, d’ailleurs il n’est nulle part fait mention de la manière dont celle ci sera entretenue …

Pensez-vous qu’une telle opération puisse avoir lieu en France ?


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !