Les Bretons alcooliques ? Découvrez les origines d’une réputation plus forcément fondée

Certaines petites phrases ne se laissent pas oublier facilement surtout lorsqu’elles concernent une population toute entière. Les Bretons par exemple boiraient plus d’alcool que les autres en France, mais cette réputation est-elle justifiée ?

alcool bretons

De même que les sudistes seraient paresseux ou au contraire les habitants de la région Nord particulièrement pauvres, un rumeur persistante voudrait que les Bretons soient particulièrement portés sur la bouteille.

Pourtant, au vue des dernières études sur le sujet il apparaîtrait que le pays celtique soit un des plus petits consommateurs de vin en France.

Alors d’où vient le fait que les habitants de la Bretagne soient vus comme des alcooliques ? Il faut, pour en savoir plus remonter quelques dizaines d’années en arrière, jusqu’au XIXe siècle.

Cidre et eau-de-vie

Alors que la ville de Rennes organise depuis ce matin une exposition intitulée « Boire » et installée au musée de Bretagne, la question se pose à nouveau de savoir pourquoi les Bretons ne peuvent se défaire de cette drôle de réputation.

Selon Thierry Fillaut auteur d’une thèse sur les Bretons et l’alcool et co-organisateur de l’exposition :

« Le terme d’alcoolisme a été créé au milieu du XIXe siècle par un médecin suédois. A cette époque, on associait l’alcoolisme à l’ivrognerie. Et les habitants de la Basse-Bretagne avaient tendance à s’enivrer. Ils ne buvaient quasiment pas de la semaine mais se mettaient dans des états d’ivresse de manière périodique avec des alcools forts. Un peu comme le phénomène actuel du binge drinking »

Et pour cause, aux alentours de 1950 la région supportait un des plus forts taux de mortalité du à l’alcool, conjointement à une importante production d’eau-de-vie et de cidre presque entièrement consommée sur place.

Ajouté à cela une sorte de rite initiatique de la première cuite, et une consommation pas seulement étendue aux hommes, mais aussi aux femmes et aux enfants, et vous obtenez la source d’une réputation qui perdure encore de nos jours alors même que le fait de boire un verre d’alcool s’est démocratisé et que les Bretons ne sont statistiquement pas les plus gros buveurs de France.

Et vous qu’en pensez-vous ? Avez-vous pu constater des soirées plus arrosées en fonction du lieu où vous vous trouvez ?


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !