Bonne nouvelle ! La masturbation serait bénéfique pour la santé

En Mai fait ce qu’il te plaît. N’est-ce pas le proverbe le plus agréable qui soit ? En pour cause, depuis 1995 aux États-Unis est célébré le mois de l’onanisme, comprenez par là, le mois de la masturbation.

La bonne nouvelle c’est qu’en plus, la pratique serait excellente pour la santé.

femme lit masturbation benefices sante

Oubliez les rumeurs de surdité et dites bonjour à votre sexualité

D’horribles rumeurs ont longtemps couru à propos de la masturbation masculine, (il n’était alors même pas question que les femmes envisagent la chose) dont les conséquences auraient été une possible surdité, voir une stérilité définitive.

Oubliez tout cela ! Lancé par une société américaine de fabrication de sextoys, la journée de la masturbation devait à l’origine se tenir le 7 Mai 1995, mais c’est finalement tout le mois qui fut réquisitionné afin de fêter les plaisirs solitaires.

Si l’on savait déjà que la masturbation (masculine et féminine cette fois) permettait aux pratiquants de découvrir une partie de leur sexualité  de façon différente et sans pression, d’autres bienfaits lui ont depuis été reconnus.

Chez les messieurs, les plaisirs solitaires induiraient une réduction des risques de développement du cancer de la prostate.

Selon le suivi de quelques 30 000 hommes sur une période de 20 ans, l’éjaculation serait la principale raison à cette réduction. Un homme d’une vingtaine d’année qui s’accorderait de petits plaisirs au moins 21 fois par mois réduirait les risques de développement à hauteur de 19%.

Pour les femmes s’il n’est pas question de cancer, tout se passe dans la tête. La masturbation et donc l’orgasme pourraient réduire significativement la douleur en période de menstruation, ce qui relève déjà d’un confort non négligeable.

Enfin pour tous on observe une réduction du stress, un système immunitaire plus fort et une facilité accrue à l’endormissement. Alors pourquoi s’en priver ?

Le drame dans cette histoire reste que la masturbation, si elle n’est plus officiellement décriée reste toujours un acte tabou. Il n’est certes pas nécessaire d’en faire un but dans la vie ou une activité à plein temps, mais rien ne vous interdit de vous faire plaisir quand l’envie s’en fait sentir !


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !