Comment le Big Mac devient ringard aux yeux des jeunes

C’est un phénomène devenu un casse-tête pour McDonald’s. Ses burgers ne sont plus assez bons et sont de plus en plus délaissés. Le Big Mac en est la principale victime.

 

big-mac

D’après un mémo rédigé par McDonald’s, dont le Wall Street Journal s’est fait l’écho, les jeunes âgés de 18 à 34 aux États-Unis sont de plus en plus nombreux à trouver le Big Mac ringard. On apprend notamment qu’ils sont quatre sur cinq à n’avoir jamais goûté au Big Mac, le burger culte de McDo.

La montée en popularité des chaînes de restaurants « Fast casual » ces dernières années n’est sans doute pas étrangère à l’accentuation de cette tendance. Ces restaurants qui sont à mi-chemin entre les fast-foods traditionnels et la restauration servie à table mettent en avant des produits frais, de meilleure qualité, à des prix un peu plus élevés, et avec des services moins rapides.

Le service rapide et l’accessibilité des prix sont les deux facteurs dont McDonald’s a fait les piliers de sa stratégie depuis ses débuts. Toutefois, les gens sont de plus en plus nombreux à préférer des chaînes alternatives qui proposent des burgers dont les ingrédients sont préparés sur place, plutôt que des surgelés réchauffés, offerts par les fast-foods classiques.

Certaines chaînes font même la part belle aux ingrédients bio, toujours dans le but de proposer des produits d’une qualité plus acceptable, notamment sur le plan sanitaire.

Depuis 1967, le Big Mac s’est vendu plus de 14 milliards de fois dans le monde. Toutefois, depuis quelques années, les ventes chez McDo sont stagnantes, particulièrement aux États-Unis. L’entreprise tente de sortir quelques tours de son sac, notamment en proposant des burgers plus chers dans un esprit « fast casual », mais la mayonnaise n’a pas encore pris.

Chez McDonald’s, le Big Mac représente globalement 20 % des ventes. Et si les jeunes qui sont la principale cible de la chaîne s’y intéressent de moins en moins, ce n’est pas du tout bon signe. Mais le leader mondial de la junk food n’a certainement pas dit son dernier mot.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !