Benjamin Castaldi fait des révélations croustillantes sur Secret Story

Benjamin Castaldi sort de son silence et il vient d’écrire une autobiographie dans laquelle il raconte son enfance, son divorce ainsi que ses expériences professionnelles. Il consacre en effet un chapitre à Loft Story et à Secret Story et les révélations croustillantes s’enchaînent.

benjamin castaldi autobiographie

Le 4 novembre paraîtra l’autobiographie de l’animateur intitulée « Pour l’instant tous va bien« . Du haut de ses 45 ans, Benjamin Castaldi raconte son enfance avec son grand-père Yves Montand, sa séparation brutale puis son divorce avec Flavie Flament, mais aussi ses 8 ans à la tête de l’émission Loft Story puis Secret Story.

Si l’animateur est toujours aussi fier d’avoir présenté cette émission sur TF1 cela ne l’empêche pas de balancer plusieurs secrets croustillants. En attendant de découvrir le livre de Benjamin Castaldi en voici deux qui montre bien que l’émission est totalement contrôlée par la chaîne.

« Dans Secret Story, certains départs étaient souvent négociés à l’avance avec les candidats. Par exemple, celui d’une ancienne captive d’Éric Schmitt, alias Human Bomb, lors de la tristement célèbre prise d’otages d’une école maternelle à Neuilly, en mai 1993. Il était convenu que notre ex-otage ne resterait pas plus de trois jours dans l’émission. Sage-femme, elle ne pouvait rester plus longtemps. Mais alors pourquoi s’était-elle portée candidate…  »

« Secret Story regorge d’images embarrassantes, confinées dans des coffres sécurisés. Me croirez-vous si je vous dis que certains avaient imaginé de faire avaler une pilule abortive, la fameuse RU499, à une candidate enceinte, d’ailleurs sélectionnée pour cette raison. Il a fallu expliquer à cette équipe pleine de ressources que la jeune femme risquait d’expulser son bébé sous la douche, devant les caméras. On marchait sur la tête. »

On a hâte de pouvoir lire le livre car les révélations vont sans doute être très intéressantes.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !