Batterie : Bientôt du sodium pour remplacer le lithium dans nos appareils ?

Il s’agit de travaux français qui pourraient bien changer la face du monde d’un point de vue écologique et économique. Des chercheurs ont mis au point une nouvelle batterie dans laquelle le lithium est remplacé par du sodium, du sel tout simplement.

batterie sodium ion

crédit : V.GUILLY/CEA

Aujourd’hui, presque tous les appareils qui fonctionnent à l’aide de batteries comme les appareils photo, smartphones, ordinateurs portables mais aussi les voitures électriques utilisent le lithium.

Malheureusement, ce métal est très rare et très localisé sur Terre, ses ressources s’amenuisent alors que la demande elle, est en constante évolution tout comme son prix.

D’un autre côté, le sodium est 1 000 fois plus abondant et en même temps beaucoup moins cher.

Écologie et économie

Avec un marché mondial de la batterie qui devrait atteindre 80 milliards de dollars en 2020 soit une multiplication par deux sur à peine 15 ans de développement, il est urgent de trouver une alternative fonctionnelle au lithium.

Avec 2 000 cycles d’utilisation, la batterie sodium-ion possède l’avantage de se charger particulièrement vite et de restituer les 90Wh/kg qu’elle peut stocker tout aussi rapidement. Toutefois si son format est équivalent, à savoir 1.8 cm sur 6.5 cm, pour le moment la batterie sodium reste d’une puissance égale aux cellules lithium à leurs débuts.

Les scientifiques du CNRS (Centre National de Recherche Scientifique) et du CEA (Commissariat à l’énergie atomique) auront donc pour mission d’optimiser et de rendre parfaitement fiable le prototype d’ores et déjà conçu et actuellement testé en laboratoire.

banchement cellules sodium ion

crédit : C. FRESILLON/CSE/RS2E/CNRS PHOTOTHEQUE

Avec un fonctionnement parfaitement similaire aux modèles en lithium, les cellules utilisant du sodium sont composées d’ions dont le transit en milieu liquide est répété au fil des cycles.

Le développement à grande échelle de ce nouveau type de batterie pourrait limiter voir mettre fin au pillage de certaines rares régions du globe disposant d’assez de lithium pour que celui ci soit exploité.

En parallèle, il se pourrait que le prix des batteries et donc des objets qui les utilisent baisse d’autant par rapport à la différence entre les deux matériaux.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !