Avec Lego Boost, les enfants pourront créer leurs propres robots connectés

Retour sur l’une des présentations intéressantes faites au CES 2017, le plus grand salon des technologies qui s’est tenu la semaine dernière à Los Angeles : Lego Boost.

Parmi la flopée de gadgets high-tech présentés à l’édition 2017 de Las Vegas s’est glissée une petite merveille de joujou destinée à amuser, mais aussi à développer un certain sens de l’ingénierie chez les plus petits. Le célèbre groupe danois Lego s’est fait remarquer en présentant son nouveau jeu de construction très geek : le Lego Boost.

Construire des robots tout en s’amusant

Les fameux jeux Lego continuent de bercer les enfances comme ils l’ont toujours fait depuis plusieurs générations. Mais lorsqu’on regarde dans le rétroviseur, en faisant défiler le film de ce qu’étaient les jouets il y a encore quelques années, voire quelques décennies, on peut  s’apercevoir à quel point ceux d’aujourd’hui sont si différents.

Rien ne résiste à la déferlante des objets connectés, encore moins les joujoux des plus petits. Le groupe Lego a effectué un pas supplémentaire dans ce sens en créant sa plateforme Boost, présentée la semaine dernière. Concrètement, il s’agit d’un kit composé de plusieurs briques à assembler pour former des robots non pas inertes, mais dynamiques. Pour ce faire, les enfants (ou adultes) auront droit à une notice numérique et interactive en lieu et place de celle traditionnelle sur papier.

Donner vie à ses créations

L’objectif est donc de construire des objets particuliers (une guitare électrique, un rover, un animal de compagnie…) et ensuite de leur donner vie grâce à des capteurs contrôlés depuis un smartphone / tablette sous Android ou iOS. Le plus intéressant, c’est que les enfants apprennent dans le même temps les rudiments de la logique du code. En effet, il est possible de programmer (configurer) plusieurs mouvements pouvant être effectués par les robots (envoyer des missiles, faire parler, faire lever le bras, etc.).

Lego Boost sera lancé dans le courant de l’année, plus précisément au deuxième trimestre au prix de 160 $.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !