Australie : des milliers de pas de dinosaures découverts dans des roches datant de 140 millions d’années

Un vaste site abritant plusieurs milliers de pas de dinosaures a été étudié par des paléontologues en Australie.

Empreinte dinosaures Australie

Sur la côte du Nord-Ouest de l’Australie occidentale, plus précisément dans la péninsules ce Dampier, se trouve un vaste site s’étendant sur 25 km. Il est depuis longtemps connu des Goolarabooloo, un groupe d’aborigènes qui habitent la région. Ces derniers ont toujours eu connaissance du caractère exceptionnel de site, et savaient notamment qu’il abritait des traces d’empreintes d’animaux géants. Mais quand les autorités allaient installer à cet endroit un gisement de gaz naturel, les Goolarabooloo s’y étaient opposés. Commence alors un bras de fer.

En 2008, le paléontologue Steve Salisbury a prouvé tout l’intérêt scientifique de ce site abritant des traces de pas de dinosaures gravés dans des roches. C’est donc à juste titre que cet endroit est surnommé le « Jurassic Parc Australien » par les spécialistes. Finalement en 2013, cette découverte a contraint les autorités à renoncer officiellement à l’exploitation du gisement gazier.

Une longue étude et des découvertes intéressantes

 

Dans un communiqué que vient de publier une équipe de paléontologues des Universités australiennes du Queensland et de James-Cook, ces derniers expliquent avoir passé des centaines d’heures à explorer le site entre 2011 et 2016. Ils y ont découvert des milliers de pas de dinosaures dont 150 ont été identifiés comme appartenant à 21 types de dinosaures. Ceux-ci comprennent des sauropodes herbivores à long cou et des ornithopodes herbivores ou dinosaures à armure.

Pas de dinosaure Australie

Les roches marquées par ces empreintes datent de 140 millions d’années. La plus grande empreinte identifiée lors de cette étude mesure 1,7 mètre de long. C’est le plus grand pas de dinosaure jamais observé. Le précédent record était détenu par une empreinte de 1,15 mètre de long découverte l’an dernier en Bolivie et provenant d’un dinosaure de type Abelisaurus. Pour les chercheurs ayant exploré le « Jurassic Parc Australien », ce site est d’une richesse exceptionnelle.

« Si nous pouvions remonter 130 millions d’années en arrière, on verrait toutes ces espèces différentes se balader sur la côte. Ce serait une sacrée vue » a notamment affirmé le Dr Steve Salisbury dans une interview accordée à CNN.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !