Attention : Et si la gastro-entérite pouvait se transmettre en buvant de l’eau en bouteille ?

Et si le virus de la gastro-entérite pouvait se transmettre par le biais de bouteilles d’eau minérale contaminées ? C’est en tous cas ce qui semble s’être passé dans une entreprise situé aux abords de Barcelone en Espagne ou 4 000 bouteilles ont été infectées.

gastro eau bouteille

Une contamination par des matières fécales mais d’origine inconnue

Au mois de Mars dernier, une société de mise en bouteille d’eau minérale a du se rendre à l’évidence, une contamination par des norovirus avait eu lieu dans ses installations occasionnant la présence du virus potentiellement dangereux de la gastro-entérite, dans plusieurs milliers de bouteilles.

Pour le moment aucune explication n’a pu être apportée à ce malheureux phénomène mais l’usine située en Andorre, a dû être rapidement fermée.

Si les autorités sanitaires sont perplexes, c’est que la réglementation prévoit des contrôles très réguliers et strictes afin justement d’éviter toute contamination bactérienne des eaux destinées à la grande distribution. Parmi ceux-ci, la surveillance d’éventuelles contaminations par contact avec des matières fécales humaines ou animales est l’un des plus importants.

Dans la mesure où les norovirus y sont toujours associés, ce sont donc elles qui sont recherchées en premier lieu.

Toutefois les contrôles ne peuvent pas être systématiques et il est techniquement possible que des contaminations apparaissent comme c’est le cas ici. Il s’agit cependant d’une première mondiale dont les causes seront à déterminer afin de les éviter à l’avenir.

On se rappelle d’un récent cas de contamination aux matières fécales relevée à la surface des glaçons d’un restaurant KFC en Angleterre. Il y était probablement plus question d’un manquement à l’hygiène mais tout de même, la propagation de certaines bactéries pouvait là aussi s’en trouver facilitée.

Alors doit-on se méfier des eaux en bouteilles ? Selon le Pr Albert Bosch, professeur de microbiologie à l’Université de Barcelone : « c‘est la première fois au monde que l’on retrouve un norovirus dans des eaux embouteillées ».


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !