En arrêtant de fumer, on boit également moins d’alcool 

Les personnes qui s’efforcent d’arrêter de fumer voient également leur consommation d’alcool baisser, d'après une étude britannique.

Alcool tabac

Pour beaucoup de personnes, fumer et boire vont de pair. Le trait qui relie ces deux habitudes forme souvent le rayon d’un cercle vicieux duquel il peut être difficile de se soustraire. Et si s’efforcer d’arrêter l’une d’elles permettait de rompre la boucle ?

D’après une étude menée par des scientifiques de l’University College de Londres, les personnes qui tentent d’arrêter de fumer ont également tendance à freiner leur rythme de consommation d’alcool. C’est faire d’une pierre deux coups, mais aussi s’éviter les problèmes de santé auxquels peut exposer la consommation excessive d’alcool et de tabac ?

Pour en venir à leur conclusion, les chercheurs britanniques ont croisé deux études qui leur ont ouvert l’accès aux données de plus de 6000 fumeurs adultes. Ils ont analysé les détails de leur consommation d’alcool et de tabac, y compris leurs tentatives d’arrêt. Ces facteurs ont été observés, tout comme d’autres critères comme le sexe, l’âge et l’environnement socio-économique.

Une forte corrélation entre tabac et alcool

L’étude a permis de démontrer qu’il existait un lien fort entre la consommation du tabac et celle de l’alcool. Les personnes qui ont réussi à arrêter de fumer consomment beaucoup moins d’alcool et réduisent les excès, comparativement aux fumeurs réguliers.

Cela est aussi valable quand on considère la relation dans le sens inverse. En effet, des études avaient déjà montré par le passé que l’alcool était un facteur aggravant de la consommation de tabac, car il affaiblit chez les fumeurs la volonté d’arrêter.

Les résultats de l’étude britannique et ses détails ont été publiés dans la revue BMC Public Health.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !