Arnaques sur internet : une enquête révèle les personnes les plus vulnérables

D'après une enquête de Microsoft, les jeunes sont bien plus victimes des cyber- arnaques que les personnes âgées.

cyber-arnaque

La génération des millennials (18 à 34 ans), celle des jeunes qui sont presque nés avec un ordinateur à la main serait malgré tout la catégorie la plus vulnérable aux pièges sur internet. C’est le résultat surprenant d’une enquête commandée par Microsoft et conduite par Ipsos dans 12 pays, dont la France, le Royaume-Uni et les États-Unis.

Celle-ci révèle que 13 % des 18 à 24 ans ont admis avoir perdu au moins une fois de l’argent dans un piège cyber-criminel. Le taux monte à 18 % pour la catégorie des 25-34 ans. À l’autre bout des tranches d’âge, seulement 3 % des plus de 65 ans ont affirmé avoir perdu de l’argent dans une arnaque sur internet. L’étude montre donc que la proportion des personnes âgées à être prises au pièges sur le web est moins importante que celle des jeunes.

Les cyber-arnaques considérées dans l’étude sont diverses. Pour ce qui est du suivi de fausses instructions ou de liens malveillants, 50 % des 18-34 ans tombent souvent dans le panneau. Les pièges sont la plupart du temps distillés par le biais de mails non sollicités (spams) ou via des sites web douteux.

Pour ce qui est des appels non sollicités, ils sont 26 % parmi les 18-34 ans à avoir déjà été victimes d’une tromperie, alors que dans ce cas-ci, les seniors sont bien plus vulnérables (44 %).

Si ces résultats sont à première vue surprenants, dans le fond, ils peuvent s’expliquer. Il faut dire en effet que les jeunes de la génération Y rencontrent plus fréquemment des sollicitations frauduleuses, en raison de leurs types d’activités sur le web. Un des exemples les pertinents est celui des sites de téléchargements illégaux (torrents), entre autres.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !