Apple : Bientôt des piles à combustible pour les batteries des MacBook et iPhone ?

A deux jours de la très attendue Keynote 2015 qui se tiendra le mercredi 9 septembre à partir de 19h (heure française), on en est déjà à parler des futurs projets de la firme de Cupertino.

La multinationale américaine aurait déposé tout récemment un brevet concernant une pile à combustible capable de décupler l’autonomie des MacBook et des autres appareils à venir, dont les futurs iPhone et iPad.

apple

Apple a déposé un brevet pour des batteries à l’autonomie décuplée

Afin de garder l’exclusivité sur les centaines de projet qu’elle pourrait élaborer, la multinationale californienne a pris l’habitude de déposer autant de brevets chaque année. Bien évidemment, tous ne sont pas menés jusqu’à leur terme et sont donc laissés de côté.

Le tout dernier projet d’envergure s’attaque à l’autonomie des MacBook et peut-être à celle des iPhone et iPad. Dans le but d’offrir toujours le meilleur à sa clientèle, l’entreprise fondée par Steve Jobs serait donc en train de travailler à l’élaboration de la batterie du futur. Celle-ci pourrait être jumelée avec une batterie « normale » afin d’utiliser au mieux l’excédent d’énergie rejetée par la dite batterie.

Selon les premiers éléments qui ont filtré, cette nouvelle batterie serait composée d’une pile à combustible aux capacités incroyables. Robustesse et longévité décuplée, voici les principales caractéristiques de cette pile qui devrait tout d’abord être éprouvée sur les ordinateurs portables d’Apple, avant d’être adaptée à ses smartphones et tablettes. Elle permettrait alors d’atteindre une autonomie, tenez-vous bien, d’une semaine !

Jusqu’à aujourd’hui les PC portables et les téléphones fabriqués par Apple ne sont pas réputés pour posséder les meilleures performances dans ce domaine (l’iPhone 6 a une autonomie de 12h27, ce qui reste très loin du Galaxy S5 et ses 26h !). Pour y remédier, les ingénieurs d’Apple travaillent donc sur un prototype composé de plusieurs éléments chimiques augmentant singulièrement la durée de l’autonomie d’une batterie classique.

On retrouve dedans notamment du silicate de sodium, l’hydrure de lithium et du tétrahydruroborate de sodium. Car il permet de stocker l’hydrogène, ce dernier composé chimique est déjà utilisé à titre expérimental pour la conception de pile à combustible. Et cerise sur le gâteau, il est écologique puisqu’il se dégrade en sel inerte.

Le défi d’Apple consiste donc à trouver un moyen de contenir autant d’énergie dans un appareil n’excédant pas la taille d’un PC portable et pouvant, pourquoi pas, être installé un jour sur l’iPhone.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !