Un antibiotique présent dans nos narines est capable de tuer le staphylocoque doré

Des chercheurs allemands de l'université de Tübingen viennent de découvrir une bactérie naturelle qui se trouve au fond de nos narines et qui serait capable de produire un antibiotique tueur du staphylocoque doré.

staphylocoque narineLe staphylocoque doré est l’une des bactéries les plus courantes. Elle se trouve dans les narines d’une personne sur trois sans pour autant causer de problèmes. Mais il en existe une forme appelée SARM (Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline).

Comme son nom le laisse entendre, il s’agit de l’une des bactéries les plus résistantes aux antibiotiques. Elle est responsable d’infections potentiellement mortelles coûtant la vie à des milliers de personnes chaque année. Cette forme de staphylocoque est présente chez 2 personnes sur 100.

Si les bactéries sont des agents infectieux qui peuvent s’avérer dangereux, elles ont également une propriété avantageuse. Elles peuvent entrer en concurrence les unes contre les autres, produisant dans leur lutte des formes d’antibiotique.

Au cours de leurs recherches, les biologistes ont pu découvrir un nouvel exemple. Le staphylocoque lugdunensis, une autre forme de cette bactérie présente chez 9% de la population serait capable de tuer le staphylocoque doré grâce à la Lugdunine, une molécule qu’elle produit.

Comment sont-ils parvenus à cette conclusion ?

Ils ont effectué une étude sur 187 patients hospitalisés et ont pu découvrir que les personnes porteuses du staphylocoque lugdunensis avaient 6 fois moins de risques d’avoir le Staphilocoque doré.

Cette découverte n’étant pas suffisante pour tirer une conclusion crédible, les scientifiques ont par la suite appliqué le staphylocoque lugdunensis sur des lésions de peau de souris préalablement infectées du staphylocoque doré.

Cette expérience leur a permis de constater une réduction considérable de la colonisation des lésions par le staphylocoque doré. Les deux indicateurs issus de cette étude permettent de considérer que la Lugdunine, un antibiotique naturel issu du staphylocoque lugdunensis était capable d’éliminer la bactérie rivale qu’est staphylocoque doré.

D’autres études sont toutefois nécessaires pour consolider cette découverte. On pourrait également avancer vers l’élaboration d’un traitement efficace basé sur cette molécule naturelle.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !