Anonymous : Des hackers pro-Daesh répondent à leur promesse de « réaction massive » et les traitent d’idiots

Quelques heures seulement après avoir posté une vidéo annonçant leur intention de « traquer les pauvres vermines qui tuent des gens innocents », les activistes du groupe Anonymous ont reçu une réponse en provenance directe de hackers pro-Daesh et semble t-il pas vraiment impressionnés.

anonymous

Le 14 Novembre c’est à dire samedi dernier au lendemain des attentats qui faisaient 132 morts à Paris, le collectif Anonymous postait une vidéo dans laquelle un personnage masqué prenait la parole afin de déclarer la prochaine mise en place d’une cyber-riposte sans précédent destinée à contrer l’État islamique.

Bien que parfaitement mis en scène et agrémenté de la désormais reconnaissable voix métallique des Anonymous, la teneur de la vidéo n’a pas empêché un groupe de hackers de répondre à peine quelques heures après mais en utilisant cette fois un canal de diffusion pro djihadiste.

« Que vont-ils hacker ? »

C’est par le biais du Site Intelligence Group que la réponse, là aussi postée sous forme de vidéo, a pu être repérée après avoir été partagée via l’application Telegram, un service de messagerie ultra-sécurise sur laquelle la chaîne officielle de Daesh comptait à la mi-Octobre plus de 9 000 abonnés.

Par le biais de ce message les hackers pro-Daesh déclarent que ce n’est pas par la révélation de simples comptes Twitter et email que l’on pourra arrêter leur progression et que les Anonymous sont des « idiots ».

Allant même jusqu’à poser la question de savoir « Que vont-ils hacker ? » comme une forme de provocation, ils terminent en conseillant à leurs sympathisants de n’ouvrir aucun mail ni aucun message provenant d’une source inconnue.

La riposte engagée par François Hollande face à Daesh vient donc de coloniser un autre terrain, celui du web et il y a fort à parier que les Anonymous devront frapper très fort pour conserver un avantage face à ceux qui se font appeler « Islamic Cyber Army ».


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !