Anonymous s’attaque à Daesh en remplaçant un de ses sites par une pub pour du Prozac

Suite aux attentats de Paris, les Anonymous avait promis de s’attaquer à Daesh. Eh bien, les hackers n’ont pas tardé à mettre leur menace à exécution. Après avoir orchestré la suppression de 5000 comptes Twitter affiliés, de près ou de loin, aux membres de ceux qui se revendiquent de l’ « Etat Islamique », ils ont remplacé un des sites de cette organisation criminelle et terroriste par une pub déconcertante.

En effet, les « hacktivistes » ont échangé le contenu du site de propagande djihadiste avec une publicité pour le Prozac et le Viagra.

anonymous

Un acte provocateur et utile contre la propagande de Daesh ?

Formé sur les ruines laissés par la guerre d’Irak, le groupe terroriste qui se nomme lui-même « Etat Islamique » utilise internet et les réseaux sociaux pour faire sa propagande et recruter de nouveaux terroristes à travers le monde. Et malgré les efforts des services de renseignement français et européens, il est très difficile pour les autorités européennes d’endiguer cette vague propagandiste qui déferle sur la Toile.

Travaillant indépendamment de la Police et de toute organisation gouvernementale que ce soit, les Anonymous ont donc pris le taureau par les cornes. Ces pirates de l’informatique ont en effet décidé de mettre des bâtons dans les roues de Daesh. Pour ce faire, ils ont ciblé un des sites utilisés par l’organisation criminelle et terroriste dans le but de promouvoir leurs actions innommables et d’embrigader autant de personnes que possible.

Ayant réussi à s’emparer du site, les hacktivistes ont remplacé son contenu par une publicité faisant la promotion d’une pharmacie en ligne spécialisée dans la vente de Prozac et de Viagra. Bien évidemment, cette boutique en ligne est illégale et fait partie de l’arsenal dont se servent les Anonymous pour mener à bien leurs piratages.

Quoi qu’il en soit, il est important de préciser que ce type d’actions dépassent le cadre juridique et légal et peuvent parfois entraver le travail des autorités.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !