Les trois anciens présidents coûtent près de 10 € millions d’euros par an à l’Etat

En tout début d’année un rapport concernant le coût des trois anciens Présidents français pour l’État, et donc les contribuables, avait été rendu par le député PS René Dosière.

Il mentionnait alors la somme exorbitante de 6 millions d’euros annuels alloués aux budgets de messieurs Giscard d’Estaing, Chirac et Sarkozy. Il revient aujourd’hui sur cette conclusion affirmant que la somme serait en fait beaucoup plus élevée.

nicolas zarkozy

crédit : AFP

Un budget global avoisinant les 10 millions d’Euros par an

Dans son rapport, le député évoquait l’impact pour l’État de subvenir au train de vie des trois anciens Présidents de la République aujourd’hui encore en vie, à savoir Valéry Giscard d’Estaing, Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy.

Il estimait alors la facture totale à 6.2 millions d’euros par an. Ce dimanche sur RTL, l’homme revient sur ses calculs après avoir obtenu des précisions du ministère de l’intérieur quant aux dépenses liées à la sécurité des anciens hommes d’état.

« Depuis l’année dernière, j’ai obtenu une réponse du ministère de l’Intérieur sur le coût de la sécurité, en réalité je l’avais sous-estimé »

Avec environ 4 millions d’Euros par an pour Valéry Giscard d’Estaing, 3 millions pour Nicolas Sarkozy et 2 millions pour Jacques Chirac c’est donc une note approchant les 9 millions par an qu’il serait grandement temps de clarifier et de préciser selon lui.

jacques chirac

crédits : AFP

valery giscard destaing

crédits : rue89.nouvelobs

Après avoir voté la baisse des salaires des Présidents comme des Ministres en Juillet 2012, François Hollande serait favorable à une limitation dans le temps du traitement des ex-Présidents à la manière d’autres pays comme les États-Unis.

Les USA comptent en effet quatre anciens chefs d’États, George H.W. Bush, George W. Bush, Bill Clinton et Jimmy Carter dont le « coût » en 2013 représentait environ un tiers de celui des anciens Présidents français avec 2,8 millions d’euros (3,7 millions de dollars) par an.

Des économies devraient pouvoir être réalisées sur ce poste qui plombe un peu plus chaque année les dépenses de l’État sans compter les nombreux autres avantages « en nature » dont sont titulaires les trois hommes politiques.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !