L’allaitement maternel permettrait de sauver 800 000 vies

Les futures mamans savent bien que l’allaitement est meilleur pour les bébés. Une étude vient en plus renforcer cette théorie, en effet des scientifiques brésiliens ont prouvé que l’allaitement pourrait éviter 800 000 décès de bébé mais aussi protéger les mamans.

allaitement prévenir décès

Grâce à ce geste simple et naturel, 800 000 décès dans le monde pourraient être éviter chez les enfants entre la naissance et l’âge de 5 ans. Autre facteur positif, 20 000 décès suite à un cancer du sein ou des ovaires pourraient être également évité chez les mamans.

L’OMS (l’organisation mondiale de la santé) conseille déjà un allaitement exclusif jusque 6 mois puis partiel jusque 2 ans mais selon une estimation moins de 40% des bébés sont allaités.

En effet l’étude a montré que seulement 1 enfant sur 5 est allaité jusqu’à 12 mois dans les pays riches et qu’un enfant sur 3 est nourri au sein exclusivement durant les 6 premiers mois dans les pays aux revenus moyens voir faibles. L’allaitement est donc plus pratiqué dans les pays pauvres car il n’y a pas toujours d’autres solutions.

Les scientifiques de l’université Federal de Pelotas au Brésil qui ont analysé plus de 1 300 études sur le sujet insistent sur un point « l’allaitement maternel sauve des vies et de l’argent dans tous les pays« .

Il permet de protéger de nombreuses maladies infantiles et pourrait être même comparé à un vaccin. Cerise sur le gâteau, il favoriserait le développement des capacités intellectuelles des bébés.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !