Aducanumab : un anticorps aux effets prometteurs contre la maladie d’Alzheimer

Un traitement expérimental à l’aide d’anticorps vient de montrer son efficacité dans le ralentissement du déclin cognitif chez des patients souffrant d'une forme précoce de l’Alzheimer.

Alzheimer-aducanumab

C’est un espoir pour de nombreuses personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Jusqu’à présent, aucun traitement curatif n’existe encore pour cette pathologie. Mais les scientifiques viennent peut-être de faire les premiers pas dans le sens de changer la donne.

L’aducanumab (c’est le nom de l’anticorps) a été testé sur 165 patients à qui on a récemment diagnostiqué la maladie. Il s’agit de patients “pré-déments”, n’ayant pas encore développé de symptômes. Le but de l’expérience était de tester à la fois l’efficacité du traitement, mais aussi sa tolérance par l’organisme.

Une partie des patients s’est vu administrer diverses doses de l’anticorps monoclonal aducanumab alors qu’une autre n’a reçu que du placebo.

Après un an de traitement, les chercheurs ont constaté une réduction significative des plaques amyloïdes dans le cerveau des patients traités, mais aussi un ralentissement de leur déclin cognitif. Il ne s’agissait pas seulement d’un ralentissement de la progression de la maladie, mais bien de la réduction du taux d’amyloïde chez les patients traités.

Les auteurs de l’étude ont par ailleurs obtenu des résultats encourageants au cours de tests de mémorisation subits par les patients, ce qui leur a permis de confirmer les effets positifs du traitement.

Pour plusieurs spécialistes cependant, il convient de rester prudent, car cette étude n’a pas porté sur un effectif suffisant pour permettre d’évaluer la sécurité et la tolérance, mais aussi les niveaux intracérébraux des plaques amyloïdes. Par conséquent, d’autres études à plus grande échelle sont nécessaires.

Les chercheurs comptent donc reconduire leur expérience, mais cette fois sur 2 700 patients. Les résultats devraient avoir une puissance statistique plus acceptable.

Les détails de ces essais cliniques ont été publiés dans la revue Nature.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !