À quoi ressembleront les avions de demain?

Quelles technologies seront au cœur des avions de demain ? C’est le sujet abordé lors d'une conférence entre spécialistes qui s’est tenue le 17 janvier sur campus parisien de l'IPSA, l’école des ingénieurs aéronautiques et spatiale.

Plusieurs experts étaient présents à cette conférence, notamment les ingénieurs de Thales Avionics et de Rockwell Collins pour échanger autour des enjeux du ciel sous les angles énergétique, environnemental et technologique. Les toutes dernières avancées dans ce domaine ont été présentées aux étudiants de l’Ipsa qui seront sans doute aux commandes des avions de nouvelle génération d’ici quelques années.

Selon les estimations de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (ICAO), le trafic aérien va exploser dans les prochaines décennies. D’après elle, le transport aérien comptabilisera 6 milliards de passagers d’ici 2030. La gestion des vols au départ et à l’arrivée va devenir plus complexe qu’elle ne l’est déjà. Face à ce défi, les infrastructures tout comme les outils de navigation devront s’adapter. Ça, les acteurs de l’industrie l’ont bien compris. Thales Avionics a enclenché en 2013 un programme ambitieux qui vise entre autres à redéfinir entièrement l’interface homme-machine dans les cockpits à l’horizon 2020.

Les cockpits connectés deviendront la norme

Actuellement, les outils de navigation à bord sont déjà hautement automatisés. Ce n’est pas pour autant que les pilotes ne soient pas soumis à des tâches exigeantes. Entrez aujourd’hui dans un cockpit et vous serez ébahi par le nombre impressionnant de boutons, de joysticks et des trackballs qui se dressent de toute part. L’habitacle serait bien plus « zen », et donc peu encombrant pour les pilotes avec moins de boutons.

Dans le cockpit de l’avion du futur, l’écran tactile serait roi. « L’idée est d’amener les technologies qui sont aujourd’hui banales dans les smartphones et les tablettes », explique Guillaume Lapeyronnie, responsable marketing pour les cockpits chez Thales Avionics.

Ces ordinateurs tactiles intégreront de nombreuses fonctions se servant de la connexion au réseau informatique de l’avion, voire d’Internet. Le tout permettra une interaction simplifiée avec les systèmes de bord, la cartographie en vol et au sol, mais aussi l’échange d’information avec les tours de contrôle.

Nous parlons certes des avions du futur, mais ce futur est assez proche puisque les écrans tactiles ainsi que de nouveaux systèmes automatisés s’apprêtent à envahir les cockpits. Ils offrent plus d’ergonomie, sont plus intuitifs et la jeune génération qui arrive aux commandes sera plus familière avec ces changements.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !