750 euros par mois comme revenu universel : La proposition d’une fondation proche du PS

Il y a environ un mois, un rapport du député Christophe Sirugue remis au premier ministre proposait la création d’un revenu universel minimum de 400 euros/mois accordé aux personnes en situation de précarité.

revenu-universel-750-euros-660x440

 

La fondation Jean-Jaurès, un think tank proche du Parti socialiste est allée un peu plus loin en réalisant une étude dont les conclusions ont été publiées en début de semaine. Elle propose la mise en place d’un revenu universel de base versé non pas aux personnes en situation de précarité, mais à l’ensemble des Français. Le montant a été fixé à 750 euros.

D’après la fondation, le revenu universel, pour être efficace devrait être proche du seuil de pauvreté. Autrement dit, un montant permettant de couvrir les besoins minimums pour le logement, la santé ou la retraite.

Comment cela va-t-il fonctionner ?

Partis sur la base de trois hypothèses avec des montants d’allocation de 500, 750 et 1000 euros, les auteurs du rapport ont finalement retenu un barème progressif suivant l’âge, histoire d’être plus réaliste. Un montant intermédiaire de 750 euros serait versé aux 18 à 65 ans.

Pour les moins de 15 ans, le montant sera de 225 euros et de 375 euros pour les 15 à 18 ans. Au-delà de 65 ans, le montant atteindrait 1125 euros.
Il est à préciser que le revenu universel serait garanti à tous les Français, qu’ils soient actifs ou non.

Un coût de 565 milliards par an

Une telle mesure a forcément un coût et celui-ci a été globalement évalué à 565 milliards d’euros par an, soit 26 % du PIB. Comment fait-on pour le financer ? En réorientant la quasi-totalité des dépenses sociales. Ainsi, la retraite, le chômage, les allocations familiales et assurance-maladie seraient appelés à disparaitre.

En dehors de la réorientation des aides sociales, la fondation propose également une hausse de 2 points de la TVA qui passerait ainsi à 22 %.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !