4 fois plus rapide que le TGV, l’Hyperloop débarque bientôt en Europe

L’Hyperloop, tout droit sorti de l’imaginaire de l’ingénieur avangartiste Elon Musk, devrait bientôt faire ses débuts en Europe, plus précisément en Europe centrale où un projet vient d’être mis en place pour une ligne reliant Vienne, Bratislava et Budapest.

Hyperloop Slovaquie Autriche Hongrie

La société Hyperloop Transportation Technologies vient de signer un accord de partenariat avec la Slovaquie pour lancer un projet de train Hyperloop en Europe centrale, alors que le tout premier prototype devrait faire ses débuts en Califormie, aux États-Unis dans les toutes prochaines années.

Hyperloop, ça vous dit quelque chose ?

Il s’agit d’un projet de train supersonique, entendez à très très grande vitesse, qui compte reléguer le TGV au rang des moyens de transport du passé. Pensé par l’inventeur sud-africain et américain Elon Mulsk, l’Hyperloop sera conçu pour circuler dans un tube sous basse pression afin de limiter les frictions de l’air.

Théoriquement, l’hyperloop pourra atteindre environ 1200 km/h, soit près de 4 fois la vitesse moyenne des TGV actuels. Ceci permettrait théoriquement de parcourir par exemple la distance Paris – Marseille en un peu moins de 40 minutes. C’est environ 5 fois moins de temps pour parcourir la même distance en TGV ou 2 fois moins pour le parcourir en vol direct avec Air France.

Le premier réseau d’hyperloop d’Europe attendue en Slovaquie

À l’instar de la Californie où un projet de déploiement d’une ligne d’hyperloop est en cours, la société Hyperloop Transportation Technologies annonce s’être entendue avec la Slovaquie pour mettre en place la première ligne d’Europe. Celle-ci reliera à terme les villes de Vienne (Autriche), Bratislava (Slovaquie) et Budapest (Hongrie), trois capitales très proches.

Le premier Hyperloop devrait entrer en circulation aux États-Unis d’ici 2018. Sa venue en Europe ne devrait pas trop se faire attendre. Après Vienne-Bratislava-Budapest, peut-être Paris-Bruxelles-Amsterdam ?


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !