En 2015, le nombre de décès en France a atteint un record

D'après les statistiques publiées par l'Insee, 594 000 personnes sont décédées en France en 2015, un record depuis l'après-guerre.

mortalite-france

C’est 34 000 décès de plus qu’en 2014, soit une hausse de 6,1%. C’est la première fois qu’un tel niveau est atteint depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale. Les spécialistes expliquent ce phénomène, entre autres, par le vieillissement des « baby-boomers ».

Pour l’Insee, l’année dernière a été singulière, avec un nombre de décès très élevé. L’institut note que « le pic de décès hivernal est plus marqué en 2015 que lors des trois années précédentes », notamment de janvier à mars 2015.

La période de croissance et de stabilité qui a suivi la fin de la Deuxième Guerre mondiale a favorisé une explosion des naissances. C’est la période bien connue du « baby boom » ou du « pic de la natalité » qui s’est étendue du milieu des années 40 au début des années 70.

Les spécialistes expliquent donc cette forte hausse de mortalité par le fait que les premières générations de baby-boomers commencent à atteindre des âges où le risque décès est plus élevé. Ce facteur vient s’ajouter à la hausse du taux de mortalité après 65 ans, mais aussi à des « événements conjoncturels ». Ces derniers incluent la grippe au premier trimestre de 2015, les épisodes de canicule en juillet et en août, puis la vague de froid en octobre.

En février 2015 particulièrement, il y a eu 380 décès supplémentaires chaque jour, comparativement aux statistiques de 2014. En janvier et mars, le nombre de décès journaliers supplémentaires s’élevait respectivement à 240 et 180.

Sur toute l’année, les personnes âgées de plus de 65 ont représenté 83% du total des décès, et la plupart sont décédées en hiver.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !