A 102 ans cette femme reçoit son doctorat que les nazis lui avaient refusé

Ingeborg Syllm-Rapoport, une pédiatre de 102 ans a enfin reçu son doctorat. En 1938, elle n’avait pas pu l’obtenir à cause des nazis et de ses origines juives. Le 15 mai dernier, elle a pu présenter sa thèse et elle est certainement la femme la plus âgée du monde à recevoir ce type de diplôme.

femme âgée doctorat

Elle a étudié la médecine à Hambourg puis elle a travaillé comme médecin assistant à l’hôpital israélite de la ville de 1937 à 1938. C’est pendant cette année qu’elle a rédigé sa thèse portant sur la diphtérie.

Une thèse qu’elle n’a jamais pu présenter car la clinique université de Hambourg-Eppendorf (UKE) avait à l’époque appliqué les lois raciales en vigueur.

77 ans après, Ingeborg a pu enfin présenter sa thèse dans son appartement berlinois devant le jury qui comprenait trois professeurs de l’école d’Hamboug. Le président du conseil d’administration de l’UKE a déclaré avoir rétabli un peu la justice.

Ingeborg est née en 1912 et elle a réussi à immigrer aux États-Unis en 1938. Elle a exercé en tant que pédiatre et elle s’est mariée avec Samuel Mitja Rapoport décédé en 2004 avec qui elle a eu 4 enfants.

C’est en 1952 lorsque le sénateur McCarthy a fait sa chasse aux sorcières envers les sympathisants du bloc soviétique, qu’elle est revenue en Allemagne côté RDA et a fondé en 1969 la 1ère chaire de néonatalogie au sein de hôpital berlinois de la Charité.

Aujourd’hui, elle vit toujours dans son appartement de l’ex-Berlin Est, un quartier jadis réservé aux artistes et aux intellectuels.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !